StarProd
DYADE
1996

CAMBALUC
1997


ARCHITECTURES
1998


AVANTI !
2000


DAL VIVO
2001


MIRABASSI & JAGODZINSKI TRIO
2002


(((AIR)))
2003


LIVE AT SUNSIDE !
2003 (DVD)


MORE FROM SUNSIDE
2004


PRIMA O POI
2005


LIVE@MOKKIRI-YA
2005


LIVE IN JAPAN
2005 (DVD)


LUCKY BOYS
2006


C MINOR
2006


CANTOPIANO
2006


ARTERO BREL
2006


TERRA FURIOSA
2008


LA PRINCESSE ET LES CROQUE-NOTES
2008


OUT OF TRACK
2009


LIVE @ THE BLUE NOTE, TOKYO
2010


¡ ADELANTE !
2011


VIVA V.E.R.D.I.
2013


TRIBUTE TO BILL
2013


¡ ADELANTE !


« Enregistré à La Havane le 1er mai 2011… ¡Adelante! offre un écho libertaire à Avanti ! (2000). Pas dupe des soubresauts de l’Histoire, le pianiste a néanmoins tenu à séjourner dans un studio de Cuba pour y enregistrer dix-sept thèmes parfaitement connotés aux mouvements révolutionnaires à travers les siècles (l’album débute par L’Internationale).

Aventures en solo, ces sessions accueillent toutefois trois membres de l’historique Irakere (groupe cubain fondé par Chucho Valdés) sur Yo me quedo, ainsi que la chanteuse Angela Elvira Pérez, en une version plus déstructurée que ce que l’on a coutume d’entendre de Hasta Siempre . - La plupart des refrains sonnent naturellement de façon familière à nos oreilles : The Partisan, immortalisé par Leonard Cohen, … Lili Marleen, ou le célébrissime Gracias a la vida. Certaines pièces sont encore plus proches d’un public hexagonal : Le déserteur, de Boris Vian, Libertango  d’Astor Piazzolla… Graine d’ananar  de Léo Ferré, Le Temps du muguet », composé par Francis Lemarque.

À la question de savoir s’il s’agit ici d’une expression de révolte, ou de musique, on répondra benoîtement que cela revient au même. Mirabassi habite évidemment ces thèmes avec toute sa sensibilité et sa technique, et souhaite clairement que la musique parle d’elle-même.

¡Adelante!… une nouvelle expression de la beauté insurrectionnelle.

On pourra donc se pencher sur cet album en y goûtant simplement la puissance rythmique et l’inventivité chromatique… d’un immense musicien, et de ses convictions ».
Christian Larrede - Music Story



1. L'Internationale / 2. Hasta Siempre / 3. The Partisan / 4. A Luta Continua / 5. Le Déserteur / 6. La Estaca / 7. Lili Marleen / 8. La Carta / 9. Gallo Rojo Gallo Negro / 10. Assentamento / 11. Libertango / 12. Yo Me Quedo / 13. Graine d'Ananar / 14. Le Temps du Muguet / 15. Uno de Abajo / 16. Le Chant de Canuts / 17. Gracias a la Vida


« Après le répertoire de chants révolutionnaires d’Avanti ! en 2000, primé aux « Victoires du jazz », « ce talentueux pianiste enregistre ¡Adelante! à Cuba, mère patrie de la révolution. Il fait la part belle aux airs originellement chantés en espagnol, comme Hasta siempre, l’au revoir du peuple cubain au Che Guevara, ou Gallo rojo, gallo negro, célèbre hymne anti-franquiste. Mais Giovanni Mirabassi nous entraîne également au Mozambique avec A luta continua, en France avec Le déserteur, en Allemagne avec Lili Marleen (… )

Autant d’hymnes du peuple à l’épatante musicalité. Et sous les pavés, le jazz ! Quel bonheur ! (...) Urgent et inspiré ».
Discograph.


« ¡Adelante! Seize titres du Great Revolutionnary Songbook, dont L’Internationale, Hasta siempre et l’hymne antifranquiste L’Estaca… Explorant leur réel potentiel musical, Mirabassi a su trouver une juste distance avec le lyrisme romantique de cette mémoire. Il est plus engagé, moins intimiste que sur Avanti ! déjà en solo sur le même répertoire ».
Patrick Artinian - So Jazz

 

« Dix ans après Avanti ! Giovanni Mirabassi lui donne une suite, ¡Adelante! enregistré à La Havane, le 1er mai 2011. Il faut croire qu’il y avait une urgence… (qu’exprime Giovanni Mirabassi) : « J’aime les chants de lutte. En refaire aujourd’hui est primordial, l’époque s’y prête, le monde va mal, nous ne sommes plus portés par les idéologies (…) Les chants de révolte ont quelque chose de magique, car ils fédèrent les gens autour d’une idée, d’une envie, d’une inspiration. C’est le nec plus ultra de la musique (…) Je souhaitais un geste fort, comme enregistrer L’Internationale  le 1er mai à La Havane. »
Entretien « At Home » avec Patrick Artinian - Médiapart


«….10 ans séparent Avanti !… d'¡Adelante! qui dresse une cartographie mondiale des chants révolutionnaires les plus emblématiques (…) ils représentent la profession de foi de ce virtuose du piano, qui a décidé de faire passer ses messages, et notamment sa conviction de devoir jouer un rôle dans la Place Publique, dans la Cité, au sens premier du terme, par la musique. Giovanni Mirabassi est fier de débattre, de combattre pour des idées. Comme il se plaît à le souligner, « L'artiste doit retrouver sa place, un rôle dialectique de contre-pouvoir qui permet d'élever les consciences » (…) Avec ¡Adelante! Giovanni Mirabassi continue de brandir le flambeau de l'engagement sociétal, du militantisme citoyen, et nous rappelle son amour pour la chanson et la poésie ».
Un disque un jour - La Chronique de Mr Blue


« … le fil rouge de la sélection (des morceaux) est celui de la liberté et du poing levé face à l’oppression (…) le pianiste, toujours en éveil, nous dit avec une force intériorisée l’urgence d’un combat qui ne peut cesser (…) : celui de la résitance (…) En douceur, dans un environnement mélodique délicat qui jamais ne masque la force de l’inspiration, il nous interpelle (…) Il est question de politique, bien sûr, mais aussi et surtout de musique, cette langue propre à unir les peuples (…) ici sa forme classique, mélodieuse et universelle devrait lui valoir une reconnaissance égale à celle qui avait hissé haut les couleurs d’Avanti ! (…) Un succès qu’on lui souhaite sincèrement. 
Denis Desassis - CitizenJazz.com


« Avec ¡Adelante! Giovanni Mirabassi récidive la résurrection de chants révolutionnaires glanés de par le monde… Ces mélodies-là ont donc été sélectionnées pour leur effet particulier : provoquer un souffle d’émotions qu’on ne s’explique pas. Il n’est alors plus tant question de politique, mais de chants ou morceaux que Giovanni Mirabassi revisite au piano, en solo ou accompagné, pour rendre le meilleur de leurs accents volontaires universels, revendicatifs mais avec toute la rondeur qui caractérise son doigté sûr. N’hésitez donc pas à réviser vos classiques, et savourez les Mirabassiennes versions de l’africaine A luta continua (chanson composée par la Sud-africaine Myriam Makeba en hommage au peuple du Mozambique), la française Le déserteur, ou même de L’Internationale carrément mise en ouverture de cet album de pur piano juste et bellement bon.
Philippe Simon - connexionss.over-blog.com




Album ¡ ADELANTE ! - Giovanni Mirabassi